• on life.

    Merci Newton.

    La vie en Rose. Grace Jones. Ce bord de piscine très 70’s m’a remis en mémoire une série de photos d’Helmut Newton, puis la somnolence et le soleil dans les pins aidant, j’ai voyagé au pays de mon enfance. Retrouvailles avec les Vogue, Stern, Officiel, Bazaar et Vanity Fair de ma mère et de ma tante. Où Helmut, et Guy, étalaient leur vision de la femme parfaite sur papier glacé. Cette teinte d’érotisme, ce charme discret de la bourgeoisie qui me fascinait. Nous étions des bourgeois, bohèmes avant que cela soit à la mode. Mon père ne comprenait pas l’idée, le concept même d’être propriétaire d’une seule maison. Ça lui…

  • là des mots,  on life.

    HEAT WAVE. #Elle & #Lui.

    Perles de sueur au creux de mes reins, gouttes qui coulent entre mes seins. Cheveux attachés, en queue de cheval, pas maquillée, halée, yeux qui brillent voire qui envoient des éclats. Sourire insolent, celui qui vient juste après l’effort. habillée en Cerdan soit pieds nus en boxer et Marcel. Magic de Coldplay à fond dans le casque. Je peins. À genoux sur le parquet, je prends les couleurs et je les laisse couler. j’exprime ainsi mon lust et mon love. Mes envies et mes désirs. C’est le milieu de la nuit. et je ne sais pas depuis combien de temps je barbouille. Tout ce que je sais c’est que je…