• là des mots,  Non classé,  on life.

    Le secret du bonheur ?

      Oui je l’aime. Rien ni personne ne pourra m’en empêcher, même pas lui. Oui je l’aime. Et c’est aussi doux que c’est sauvage, cette sérénité insolente, de savoir qu’il est et sera toujours à pour pour moi, pour nous, ce sourire de charmeur de merde qu’il a à chaque fois que je me blottis dans le creux de son cou. Je ne suis qu’avec lui, il n’est qu’avec moi. C’est simple, pas d’envies qu’un autre que lui pose ne serait-ce que son regard sur moi. Plus que de l’appartenance c’est naturellement comme ça parce que c’est ce que je ressens. Grimper au rideaux, s’accrocher au lustre, tout est permis,…

  • là des mots,  on life.

    Et pourquoi je te croirais ?

    Love is the Drug. Brian Ferry and Orchestra. Après tout ce que nous avons vécu, les tempêtes, les trahisons , les mensonges superflus, Pourquoi penserais-je ne serait-ce qu’un instant à te faire confiance de nouveau? Je veux pas dix mille raisons, mais juste une, mais une aussi bonne que toi. Vas y, lance la moi. Jette moi ce putain d’os à ronger. Que je puisse enfin de toi me débarrasser. Rien n’y fait. Tu es là et tu y restes, collé. Tu me dis de toutes éternités. L’amour, la foi, noblesse et loyauté. On se lie. Simplement. Pas d’alliance. Pas de Diamant. Je veux juste du love autour de mon…

  • là des mots,  on life.

    Loi de physique

    I’m on fire. Bruce Springsteen Tout élément A entrant en contact avec un élément B s’altèrent l’un l’autre. Ne serait ce que par quelques particules infimes. Sans même qu’il y ait frottement, mise en présence suffit.  Selon un savant qui à plus d’un philosophe a mon sens … Même l’observation suffit à la transformation. Il en est ainsi pour les molécules, les particules, les atomes et les hommes. Il était inutile que nous soyons en présence pour savoir que notre rencontre allait à tout jamais nous transformer. Et pourtant, être dans la même pièce que toi, l’électricité devient palpable, et pas qu’entre nos cuisses. Tu clignotes de partout, les signes,…

  • là des mots

    T’es ma came.

    Ma ligne blanche, j’bois un coca in et t’as fait de moi ton héroïne, alors j’te snif à dose létale, sauf que t’as rien de fatal et tout de vital. T’es mon air, mon oxygène, mon atmosphère, sans toi j’peux plus rien faire. Mieux qu’un trip de mescaline, je prends nos dimanches en messes câlines. Où l’on voyage tous les deux au lit. Couette ouatinée sans soucis Tu m’emmènes plus loin qu’un L.S.D, C’est clair tu me fais halluciner. Stupéfiant comme un timbre à lécher, sucré et acidulé. Au THC je préfère être attachée. Liée et enchainée. Pour mieux nous déchainer, nous faire trembler, Fuck ce que t’es addictif, pire…

  • là des mots,  vilaine

    RITUEL

    Trust in me. Susheela Raman Elle tire sur mes cheveux, 100 coups de brosse de soie avant de coucher ou de se coucher, le même rituel selon les soirs. S’assoir à la coiffeuse, attendre qu’elle entre, lui donner ma nuque afin qu’elle déboutonne le corsage, délace le corset. Puis viennent les épingles qui tiennent en place le chignon. Pendant ce temps je me démaquille, peu de lumières, peu de mots. Quelques notes de piano, s’échappent du salon de musique, ou des invités continuent de se divertir. Le propre d’une bonne maîtresse de maison étant de savoir s’éclipser en douceur ou de rester jusqu’à la fin de la fête avec le…

  • Ambroggio,  là des mots

    Cherche chasseur de Dragons.

    Démons. Imagine Dragons. L’annonce titrait à peu près ceci : Urgent, cherche chasseur de dragons, expérimenté. minimum 40a. Sachant manier lames et l’âme, ayant langue et lance agile. N’ayant pas peur de se mettre à nu, ou de faire le saut de la foi. Aimant manier aussi bien la plume que l’épée.. Innocence, Courage et Humour Indispensable. Anglais Courant désiré. Mission à Long terme. Voire CDI Envoyer candidature ainsi que lettre de motivation et site perso sur le mail ci-joint. Il en avait dressé des dragons, mis un nombre de démons à terre tous plus puissants et sournois les uns que les autres… En commençant par les siens bien évidemment. Bon…

  • là des mots,  on life.

    La Leçon

    U make a ninja wanna Fuck. Die Antwoord. C’est l’heure de la leçon… Pencil skirt en laine. Bas résille extra fine. Gorge au balcon. Recouverte de fine mousseline, Noire comme la nuit. Taille prise, corseté Jarretelles accrochées. Coiffée, lissée de haut en bas. Mes talons martèlent le sol, Je marche vite vers toi. Un parfum , léger, peu de bijoux, enfin peu qui se voient. Les yeux délicatement maquillés juste pour l’emphase de nos jeux. Mes fesses? Rien ne les couvre mieux que toi. Ah oui, un jouet, placé en moi. Et ailleurs aussi des boules de geisha. L’appartenance commence bien avant la préparation, Avant la mise en condition. Elle…

  • Brooklyn,  là des mots

    Brooklyn. At Home ?

    New York state of mind. Billy Joel. Ça fait quelques temps que Vicky ne raisonne plus. La réflexion ne lui a jamais vraiment porté chance, par contre à chaque fois qu’elle avait agi par instinct, elle avait réussi des miracles. Retrouver Patrick à NYC avait été un des meilleurs choix de sa vie. Et là aujourd’hui , 20 ans après, avec une toute nouvelle évidence elle se trouvait à Brooklyn, et l’étincelle, qui avait mis le feu aux poudres, se trouvait dans le lit, dans la chambre d’à coté. Son esprit était une boule de flipper et son corps n’avait de cesse de tilter. Et c’est pour cela qu’elle s’était…

  • Brooklyn,  là des mots

    Our Brooklyn,

    Magic. ColdPlay. Le King size, centre de leur univers depuis ces derniers jours. Temps passé hors du temps, temps qu’ils ont décidé de se donner. De prendre, de voler. Temps qu’ils ont inventé. Il connait chacune de ses courbes, il apprend ses grains de beauté. Il se nourrit de son odeur, de son rire. Comme s’il voulait l’emporter avec lui au moment de la quitter. Il a réussi à poser son vendredi et son lundi. Ça leur fait 4 jours pleins ensemble, 5 nuits… Ils en sont déjà à la Troisième. Enfin il voit ça en regardant les informations. Ils ont éteint leurs téléphones.. Ils voulaient créer une bulle bien à…

  • Brooklyn,  là des mots

    Brooklyn. Avril 2014

    Together. The XX La chambre était baignée de soleil, une douce brise faisait bouger les voilages. Elle était allongée sur le canapé, essayant de lire avec la télé allumée en fond, sans son. Elle cherchait à s’occuper le cerveau, ne pas penser qu’elle l’attendait. Ne pas penser qu’il allait enfin passer cette porte.. Non elle ne devait pas y penser. Elle voulait juste somnoler et se réveiller à son coup de fil, le moment où il l’appellerait pour lui dire.. – OK je suis là dans 10, 5 , 3,2,1… Des mois qu’ils attendaient cet instant, des heures passées au téléphone, à communiquer, ils se connaissaient déjà si bien, ils…